KON Wajirō                          par Michaël FERRIER 

今和次郎

 1888-1973

Modernologie, le livre de Wajirō Kon

et Yoshida Kenkichi

KON Wajirō,

                le Modernologue          

       Kon Wajirō (今和次郎1888-1973) est né à Hirosaki, dans la préfecture d'Aomori.

       Il est connu pour être - avec Kenkichi Yoshida 吉田謙吉- le fondateur de la "Modernologie", une réflexion fondée sur l'observation minutieuse, l'enregistrement systématique (notamment par le dessin) et l'analyse critique de la vie "moderne". Les travaux de Kon portent aussi bien sur les paysages urbains que sur les maisons japonaises traditionnelles (minka 民家), les styles de vie, la mode, les vêtements, les positions du corps, etc., prêtant notamment attention à ce qu'on pourrait appeler la géographie humaine, particulièrement les aspects les plus ténus de la vie quotidienne.

       Kon fut également un architecte et un designer, actif dans la période de reconstruction qui suivit le grand tremblement de terre du Kantō en 1923 : il a donné de nombreuses conférences sur l'urbanisme et l'aménagement du paysage, notamment à l'université Waseda, où il fut professeur dès 1914.

       Depuis quelques années, son œuvre rencontre à nouveau un vif intérêt au Japon : une rétrospective Kon Wajirō a d'abord eu lieu au musée d'art de la préfecture Aomori青森県立美術館 (octobre-décembre 2011), puis au musée Panasonic de Shiodome à Tokyoパナソニック汐留ミュージアム (janvier-mars 2012), présentant pour la première fois une vision très complète de son travail, appuyée sur une remarquable palette de documents visuels (dessins, esquisses, croquis, plans architecturaux , photographies...). Cette Collection Kon Wajirō est désormais visible à la bibliothèque de l'université Kogakuin 工学院大学 (campus de Shinjuku).

       Juste après, une exposition au Minpaku (Musée national d'ethnologie d'Osaka, avril-juin 2012), était plus précisément centrée sur la « Modernologie ». Intitulée « La Modernologie maintenant : la science du présent de Kon Wajirō », elle présentait le travail de Kon en mettant l'accent sur ses relations avec l'ethnologie, et son importance pour les chercheurs d'aujourd'hui. La diversité de ses centres d'intérêt, la richesse et l'originalité de ses techniques d'observation, l'envergure ainsi que l'acuité de ses analyses, font de Kon un formidable sismographe des mutations en cours dans le Japon du XXe siècle, notamment de l'ère Showa (1926-1989), dont l'œuvre commence à peine à être redécouverte.

BIBLIOGRAPHIE

- Kon Wajirō et Kenkichi Yoshida,

『モデルノロヂオ 考現学』、春陽堂, 1930,

 Moderunolojio, kōkengaku

(La Modernologie, étude des phénomènes sociaux modernes),

Tokyo, Shunyōdō, 1930.

Non encore traduit en français.

- Kon Wajirō et Kenkichi Yoshida,

『考現学採集(モデルノロヂオ)』、 学陽書房, 1931

Kōkengaku saishū (Moderunolojio) 

(Collecte pour l'étude des phénomènes sociaux modernes (modernologie)),

Tokyo, Gakuyōshobō, 1931.

Non encore traduit en français.

- La thèse de Damien Benoît Kunik soutenue en 2016 à l'université de Genève sous la direction de Pierre-François Souyri est pratiquement le seul ouvrage de fond en langue française sur Kon Wajirō (elle porte également sur le critique d'art Yanagi Muneyoshi et sur l'ethnologue Shibusawa Keizō) : L'Art et la manière : nationalisme culturel et patrimoine folklorique dans le Japon du XXe siècle.

Wajirō Kon à Paris en 1930/今和次郎、パリ、1930年 ©Shiodome Museum 

LE MONDE SELON 

KON WAJIRŌ

人の暮らし一切調べ

(hito no kurashi no issai shirabe)

« Examiner complètement la vie des gens ».

Tel est le mot d'ordre de Kon Wajirō.

Muni de crayons et de papiers,

doué d'un sens de l'observation suraigu des gens,

des objets, des espaces et des situations,

doté d'une grande sensibilité à la vie quotidienne

qui fait à la fois penser au au talent de Hokusai

pour la description miniature

et au goût de Georges Perec pour « l'infra-ordinaire », Kon Wajirō laisse un ensemble de dessins et de croquis qui est un véritable trésor pour ceux qui s'intéressent au Japon du XXe siècle.

 

En voici un aperçu, succinct mais suggestif.

Cliquez sur les flèches pour faire défiler les dessins

Sources : Univ. Kogakuin 工学院大学et https://soukodou.jp/blog/2016/0608/185538

 Michaël FERRIER    

 

©2017 Tokyo Time Table

©2014-2019 by Michaël Ferrier/Tokyo-La-Lézarde. All rights reserved.

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus