ENTRETIENS

Entretiens.jpg

LE FIGAROSCOPE

« Michaël Ferrier dans le chaos de Fukushima »

 

15 mars 2012

MONDOMIX

« Repenser un certain nombre de catégories littéraires »

4 juin 2012

LE PETIT CÉLINIEN

« Je me souviens très précisément de ma rencontre avec Céline »

n°VII, 16 octobre 2012

HOMMES ET MIGRATIONS

« Le Japon, un espace insulaire pluriel »

n°1302, avril-juin 2013

フラン•パルレ

ミカエル・フェリエ、『フクシマ・ノートー忘れない、災禍の物語』

2013年七月

東京新聞 / TOKYO SHINBUN

 

« Le savoir est une arme »

知識は武器です

 

Octobre 2013

OUEST-FRANCE

« Fukushima : une cicatrice qui ne se referme pas »

Octobre 2014

©José Nicolas.png
Scrabble.jpg
En attendant Nadeau.jpg
Le Journal du Centre.png
Le Monde.png
L'Art au temps de Fukushima.jpg
L'Humanité.jpg
Revue des Sciences Humaines, Le quotidien au Japon et en Occident.jpeg

REVUE DES DEUX MONDES

« L'écrivain sismographe »

 

Avril 2013

DIÁRIO DE NOTÍCIAS

« Es revoltante que em Fukushima as crianças tenham de usar um dosimetro »

Septembre 2013

FRANC-PARLER

« Fukushima, c'était la surprise »

 

Juillet 2013

文藝春秋 / BUNGEI SHUNJŪ

Octobre 2013

LE POULAILLER

Janvier 2016

« Devenir le plus étranger possible », entretien avec Fabien Ribery.

Michaël Ferrier a écrit avec Mémoires d’outre-mer l’un des romans les plus importants de 2015. Rencontre à Tokyo.

L'INTERVALLE

26 janvier 2017

« Penser avec Fukushima, une urgence » (1), entretien avec Fabien Ribery

Le travail que le romancier et intellectuel Michaël Ferrier effectue à propos de la catastrophe nucléaire ayant eu lieu à Fukushima le 11 mars 2011 est d’une importance considérable.

L'INTERVALLE

27 janvier 2017

« Penser avec Fukushima, une urgence » (2), entretien avec Fabien Ribery.

Contemporain, Michaël Ferrier l’est indubitablement, au sens de Giorgio Agamben, c’est-à-dire dans la capacité à voir le faisceau de ténèbres aveuglant notre présent.

BALLAST

Octobre 2017

« Michaël Ferrier : « Fukushima, c’est une situation de guerre » », entretien avec Maya Mihindou.

 

« L’évènement que nous nommons Fukushima est loin d’être terminé, il est au contraire en pleine phase de déploiement. On peut même dire qu’il ne fait que commencer. »

L'INTERVALLE

5 septembre 2019

« L'enfance tchadienne d'un incorrigible vivant », entretien avec Fabien Ribery.

Pour qui connaît l’œuvre de Michaël Ferrier – notamment Sympathie pour le fantômeMémoires d’outre-merFukushima. Récit d’un désastreFrançois, portrait d’un absent -, la découverte de son enfance tchadienne dans son dernier opus, Scrabble (Mercure de France), est une grande surprise.

LIBÉRATION

13 septembre 2019

« La guerre compte triple : rencontre avec Michaël Ferrier », entretien avec Arnaud Vaulerin.

 

Le revoilà. Là où on ne l'attend pas. Cette fois, Michaël Ferrier ressurgit à N'Djamena, au Tchad. Il a plongé la main dans un sac de toile vert olive, saisi des lettres, comme on exhume une enfance vécue dans le vent des sables et précipitée dans le fracas des armes...

EN ATTENDANT NADEAU

22 octobre 2019

« Entretien avec Michaël Ferrier », par Norbert Czarny.

 

Michaël Ferrier revient dans Scrabble sur son enfance au Tchad, le basculement, le 12 février 1979, dans une guerre qui avançait « comme une louve ». Nous l’avons interrogé sur ce récit fondateur, donc indispensable.

LE JOURNAL DU CENTRE

7 février 2021

Pour Michaël Ferrier, lauréat du prix Jacques-Lacarrière, l'écrivain « est un repère, une boussole »

Le roman Scrabble a pour cadre le Tchad, mais c’est au pied du mont Beuvray que le jury a décerné le deuxième prix Jacques-Lacarrière à Michaël Ferrier, écrivain installé à Tokyo, au Japon.

LE MONDE

9 mars 2021

Michaël Ferrier, écrivain : « Fukushima est aujourd’hui le vivier d’une créativité époustouflante ».

Entretien avec Philippe Pons

Le professeur à l’université Chuo de Tokyo publie, à l’occasion des dix ans de la catastrophe nucléaire, un livre d’entretiens avec une trentaine d’artistes japonais et français qui disent comment l’événement a influencé leur art. 

L'INTERVALLE

25 février 2021

« L'art au temps de Fukushima », entretien avec Fabien Ribery

Dans l’œil du désastre, Créer avec Fukushima (Editions Thierry Marchaisse), livre collectif dirigé par Michaël Ferrier, est un ouvrage important, seul de ce type en Occident. Continuant avec Michaël Ferrier un entretien que nous considérons comme infini, cette conversation est une nouvelle étape dans l’approche des nécessités poétiques et éthiques d’un auteur majeur.

L'HUMANITÉ

11 mars 2021

«Dans l’œil du désastre : comment la catastrophe a bouleversé l'art japonais », entretien avec Muriel Steinmetz

Le romancier et essayiste Michaël Ferrier dirige, à l’université Chuo Tokyo, un groupe de recherche sur les Figures de l’étranger. Après plusieurs livres, entre autres sur Fukushima, voici qu’il est le maître d’œuvre et le préfacier d’un ouvrage collectif fondamental, Dans l’œil du désastre, sous-titré Créer avec Fukushima (Éditions Thierry Marchaisse, 272 pages, 29 euros).

REVUE DES SCIENCES HUMAINES

31 mars 2022

Numéro 345 : « Le quotidien au Japon et en Occident »

« Entretien avec Michaël Ferrier », par Fabien Arribert-Narce

Ce volume examine diverses traditions d'approche critiques et esthétiques du quotidien au Japon et en Occident du XIXe au XXIe siècles, chez des auteurs et artistes comme Sôseki, Mishima, Ozu, Bresson, Barthes, Michaël Ferrier ou Raymond Williams. Envisager de la sorte la question de la quotidienneté et de l'ordinaire du point de vue de l'esthétique et la culture japonaises permet, grâce au décentrement opéré, de penser à nouveaux frais la manière dont ces notions ont été jusqu'ici abordées au niveau théorique en Occident.